Mes confirmations de stage

Pas d'inscription en cours

Retour sur les Championnats du Monde pour Arsène Duval

Arsène Duval est devenu champion du monde du combiné en catégorie Cadet lors des championnats du monde jeune en Chine. Voici un petit retour sur sa compétition

 

1) Comment s'est déroulé ton voyage pour la Chine

Le départ pour Canton s'est fait de Genève à 9h00 avec une partie de l'équipe de difficulté. Après 15h de voyage, une escale à Amsterdam, nous sommes arrivés en Chine à 6h00 (heure locale).

Une fois les bagages récupérés, direction le Taxi pour entamer de rudes négociations avec les chauffeurs. A l'hôtel, nous n'avons pas été trop dépaysé malgré le climat de contrefaçon qui régnait, de par la volonté des chinois à imiter un hôtel occidental ...

Au total, je suis resté 10 jours sur place, à peine le temps de s'adapter aux conditions de vie locale. Le dernier jour de notre voyage, nous avons visité la ville sous toutes ses facettes.

 

2) Comment as-tu finalement géré le décalage horaire, le dépaysement ?

Heureusement pour moi, le décalage horaire n'a pas été l'étape la plus rude. En revanche, les conditions climatiques bien particulières m'ont clairement fait ressentir un mal être tout au long du séjour (humidité, chaleur, pollution).

 

3) As-tu fait face à des imprévus ?  

Evidemment, nous avons eu à gérer des petits détails toute la semaine mais un seul évènement a été vraiment marquant. Bien-sûr, je veux  parler des qualifications de bloc pour lesquelles je suis resté plus de 7h en isolement ... Finalement, au troisième bloc, le tour de qualification est annulé. 70 grimpeurs se retrouvent alors tous qualifiés en demi-finale !

 

4) Parle nous de ta compétition : au combiné, comment as-tu géré l'ensemble des trois compétitions ? 

Cette compétition a sans aucun doute été la plus éprouvante de ma carrière. Un vrai marathon d'épreuves à n'en plus finir. La gestion se résume simplement à optimiser un maximum les phases de récupération et à switcher d'un jour à l'autre le mode de grimpe. Intense pour mon corps mais j'en ai appris plus que jamais en une semaine de compétition.

 

5) En difficulté, décris nous tes qualifications, demi-finale et, bien sûr, ta finale. 

Ah la difficulté, ma discipline favorite ! 

La compétition a débuté par la difficulté fort heureusement. Les deux premiers jours étaient consacrés aux qualifications. Tour de qualification qui ne fût pas évident car je serrais vraiment trop les prises. La demi-finale et la finale étaient le troisième jour. 

En demi-finale, la voie était plutôt verticale avec des passages de dalles et à la fois des petits jetés avec des bonnes prises de risques. C'était le dernier passage avant la finale, j'ai tout donné et je me suis fait plaisir. Ca à payé même si je n'ai pas sorti la voie. 

En finale, une belle voie s'est offerte à nous, j'étais à deux doigts de réaliser mon rêve, mais cette fois-ci aura été une belle leçon que je retiendrai toute ma vie lorsque je me retrouverai dans cette même situation. J'ai échoué face à mon propre rêve, je n'ai pas été moi-même durant cette finale. Mais c'était tout de même génial de participer à une finale de championnat du monde jeune, ce qui n'est pas neutre.

 

6) Ta préparation pour ces championnats du monde a-t-elle été bien adaptée ? 

Je pense que ma préparation était adaptée pour le combiné, mais pas à la difficulté ou au bloc. Je n'ai clairement pas encore le niveau pour être le meilleur dans une ou deux disciplines et donc participer au combiné dans de bonnes conditions. 

 

7) Que tires-tu comme expérience de cette échéance ? 

Je vais faire bref, la plupart de ces expériences sont très personnelles. Mais le plus bel enseignement que j'ai tiré c'est qu'en donnant le meilleur de moi-même à chaque fois, je prends un plaisir énorme à faire ce que je fais. Et le simple fait de faire cela, me permet d'atteindre des sommets. 

 

8) Maintenant que cette saison est terminée, quelle est la suite pour toi en termes d'escalade, d'objectifs ? Et quelles sont tes ambitions ?

Tout d'abord j'ai pris une bonne pause. Ensuite il s'avère qu'une restructuration de mon cadre d'entrainement est nécessaire. Pour la suite, je pense me recentrer sur le bloc en première partie de saison ainsi que sur la difficulté qui est cette année mon seul objectif en compétitions internationales. Pour ce qui est du caillou, je prendrai toutes les occasions que j'ai pour y aller. 

 

9) Merci Arsène, peux tu nous donner trois mots pour décrire cette compétition qui est l'aboutissement de ta saison ? 

- Apprentissage

- Adaptation

- Plaisir

 

Merci à l'équipe TK !

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter

Nous suivre sur Facebook